Les afficheurs de température (PID)

Introduction

Que ce soit pour le brassage, l’ébullition ou même la fermentation, le contrôle de température est essentiel afin de pouvoir reproduire plusieurs fois la même bière.

Afin de pouvoir contrôler le système de chauffe de nos cuves, il existe plusieurs possibilités:

  1. Prendre la température avec un thermomètre portable analogique/digital
  2. Lire la température avec un thermomètre intégré à la cuve
  3. Lire la température avec un thermomètre relié à un dispositif externe

C’est sur le troisième point que je vous écrit (parce que c’est celui que je préconise et que les deux premiers sont trivial).

L’idée est d’intégrer à une cuve un appareil qui prend la température (une sonde) et que cet appareil relaye l’information à un second dispositif externe qui reçoit cette donnée.

Ca parait inutile, mais le fait de découpler ces deux fonctions amènent de nombreux avantages:

  • On peut remplacer aisément un des deux dispositifs si l’un d’entre eux tombe en panne ou si on désire upgrader l’un des deux éléments ( installer une sonde plus longue par exemple)
  • L’appareil qui reçoit l’information de température peut aussi jouer le rôle de contrôler la chauffe de la cuve si celle-ci est chauffée électriquement (résistances chauffantes)
  • Possibilité d’installer une alarme sur l’appareil qui reçoit les informations par exemple en cas de surchauffe

Ce type de montage nécessite donc deux composants: un RTD (resistance temperature control) est un dispositif qui affiche l’information (en général un PID). Nous allons nous concentrer sur e PID, mais sachez qu’il existe également un billet sur les RTD: Les sondes de température RTD

Le vif du sujet

 

 

Questions – réponses

Comment contrôler la température avec le PID?

Pour contrôler la température avec le PID une fois que le PID reçoit bien la température

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *