Cette section du site va vous permettre de lister les questions à se poser, les étapes et les choses à faire/acheter pour la conception d’une nano/pico/micro-brasserie.

Le type de brasserie

J’ai décidé de faire un article plus complet pour tous les types d’installation. Je suis parti sur une installation deux cuves: empâtage et ébullition. Je possède une troisième cuve pour chauffer l’eau. Cette configuration me permet d’enchaîner les brassins et est « upgradable » vers l’installation classique des trois cuves (ajout d’une cuve de filtration entre la cuve d’empâtage et d’ébullition). Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire l’article précité.

Le matériel à acheter pour fabriquer sa brasserie (min 436€)

Au niveau du matériel nécessaire pour fabriquer cette brasserie composée d’une cuve eau chaude, d’une cuve empâtage/filtre et d’une cuve ébullition, nous aurons besoin de:

  1. Cuve eau pour minimum 123€ :
    1. Une cuve en inox
      1. 66,8€ livré la cuve de 100L (ou +- 52,8€ en 50L) si on commande les 3 en une fois – contacter « ebay _ de @ bergland 24 . de » sans les espaces
    2. Un réchaud
      1. 36,82€ pièce la L40 pour une cuve 100L sur amazon
    3. Un kit de robinet étanche
      1. kit vanne 2 pièces 1/2 19€ chez Canard rouge
    4. Une sonde de température
      1. [optionnel: un thermomètre suffirait]
    5. Un système pour nettoyer/rincer cette cuve par le haut
      1. [optionnel: pas besoin de nettoyer abondement avec un système CIP ou autre] (système CIP pour moins de 16€)
    6. Une pompe
  2. Cuve empâtage/filtre pour minimum 191€:
    1. Une cuve en inox
      1. voir 1.1.1
    2. Un réchaud
      1. voir 1.2.1
    3. Un kit de robinet étanche
      1. voir 1.3.1
    4. Une sonde de température
      1. [optionnel: un thermomètre suffirait]
    5. Un système pour rincer et nettoyer cette cuve par le haut
      1. système CIP pour moins de 16€
    6. Un système de rinçage des drèches
      1. système de rinçage des drèches pour moins de 16€
    7. Un filtre (faux fond si possible)
      1. je suis parti d’un filtre polsinelli que j’ai découpé. 50+18€ frais de port
    8. Un mélangeur
      1. [optionnel mais recommandé: on peut mélanger à la main]
    9. Une pompe
      1. voir 1.6.1
  3. Cuve ébullition pour minimum 123€:
    1. Une cuve inox
      1. voir 1.1.1
    2. Un réchaud
      1. voir 1.2.1
    3. Un kit de robinet étanche
      1. voir 1.3.1
    4. Une sonde de température
      1. [optionnelle: quand ça bout, c’est bon!]
    5. Un système pour nettoyer cette cuve par le haut
      1. système CIP pour moins de 16€

Le matériel supplémentaire pour brasser (min 153.05€)

En plus de tout ce matériel pour la fabrication, vous aurez probablement besoin de:

  • Obligatoire:
  • Recommandé:
    • Un moulin pour concasser le malt LE concasseur pour amateur/novice. On peut aussi acheter du malt déjà concassé
    • Un réfractomètre (24,95€ ici) pour la filtration. On peut aussi utiliser un densimètre, mais c’est difficile de mesurer la densité avec des liquides chauds et pas pratique.
    • Une balance. J’ai pris celle-ci d’amazon à 12€ avec laquelle je pèse mon malt et mes houblons (1 gramme -> 10Kg). On peut aussi utiliser sa balance de cuisine.
    • Une réglette en inox de 60cm pour mesurer les niveaux d’eau, de malt, de moût pour un peu plus de 6€
    • Un allume-gaz électrique à 8€ qui ne se recharge pas! Il possède une longue tige permettant d’allumer facilement les brûleurs lorsque les cuves sont posées. Un must have si vous travaillez avec des brûleurs gaz!!!

Le travail à faire sur le matériel acheté pour fabriquer sa brasserie

La cuve eau: un robinet en bas de cuve, une sonde de température au milieu et

  1. Installer le robinet en base de cuve:
    1. Percer la cuve à la base de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer robinet étanche (vidéo explicative pour placer un robinet étanche)
  2. Installer la sonde de température et son doigt de gant format 1/2
    1. Percer la cuve au 1/3 ou 1/2 de la hauteur de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer la sonde de température étanche (vidéo explicative pour placer une sonde de température dans la cuve)
  3. Installer un raccord mâle-mâle en haut de cuve pour remplir et/ou nettoyer la cuve
    1. Percer la cuve en haut de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer un raccord non étanche (vidéo explicative pour placer des raccords non étanches)

La cuve empâtage:

  1. Installer le robinet en base de cuve:
    1. Percer la cuve à la base de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer robinet étanche (vidéo explicative pour placer un robinet étanche)
  2. Installer la sonde de température et son doigt de gant format 1/2
    1. Percer la cuve au 1/3 ou 1/2 de la hauteur de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer la sonde de température étanche (vidéo explicative pour placer une sonde de température dans la cuve)
  3. Installer un raccord mâle-mâle en haut de cuve pour remplir et/ou nettoyer la cuve
    1. Percer la cuve en haut de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer un raccord non étanche (vidéo explicative pour placer des raccords non étanches)

La cuve ébullition:

  1. Installer le robinet en base de cuve:
    1. Percer la cuve à la base de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer robinet étanche (vidéo explicative pour placer un robinet étanche)
  2. Installer la sonde de température et son doigt de gant format 1/2
    1. Percer la cuve au 1/3 ou 1/2 de la hauteur de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer la sonde de température étanche (vidéo explicative pour placer une sonde de température dans la cuve)
  3. Installer un raccord mâle-mâle en haut de cuve pour remplir et/ou nettoyer la cuve
    1. Percer la cuve en haut de la cuve (vidéo explicative pour percer la cuve)
    2. Installer un raccord non étanche (vidéo explicative pour placer des raccords non étanches)

Divers: les pompes, tuyaux, etc:

  1. Faire des tuyaux en silicone alimentaire [tuto en cours de réalisation]
  2. Installer les pompes [tuto en cours de réalisation]
  3. Faire son mélangeur pour la cuve empâtage [tuto en cours de réalisation]
  4. Faire des supports de cuve (ne pas laisser la cuve remplie sur le réchaud sous peine de le casser) [tuto en cours de réalisation]
  5. Adapter son filtre à sa cuve [tuto en cours de réalisation]
  6. Utiliser un PID pour voir ses températures [tuto en cours de réalisation]
  7. Faire son tableau de commande électrique
  8. Faire une trappe de visite [tuto en cours de réalisation]

 

 

 

14 pensées sur “

  • mars 2, 2019 à 1:32
    Permalink

    Hello je voulais savoir ou on peu avoir les cuves de 100l j arrive pas a y aller

    Répondre
    • mars 2, 2019 à 10:39
      Permalink

      Hello,

      Comme indiqué sur la page, il faut contacter ebay _ de @ bergland 24 . de sans les espaces.

      Répondre
  • mai 10, 2019 à 9:22
    Permalink

    Bonjour,
    Avez vous quelque part une photo ou une description des cuves 100l ?

    Merci

    Répondre
    • mai 10, 2019 à 9:26
      Permalink

      Bonjour Olivier,

      Voici des images des cuves de 50L, ce sont les mêmes modèles de cuves que les 100L. Celles de 100L font +- 50cm de hauteur pour +- 50cm de diamètre.

      bergalnd

      Répondre
  • mai 13, 2019 à 11:56
    Permalink

    Merci ,
    Je viens de recevoir leur mail :
    Artikel Pos. Art-Nr Menge Preis Summe Gewicht
    1 10221 3x 55,90 EUR 167,70 EUR 8,16 kg
    Kochtopf mit Deckel. 50x50cm
    Gesamtgewicht 24,48 kg
    Versandkosten 41,70 EUR
    Gesamtkosten Netto: 175,97 EUR
    Gesamtkosten Brutto: 209,40 EUR

    Répondre
    • mai 13, 2019 à 12:00
      Permalink

      Cool! Tu les a eus à 69,8€ avec la livraison en France alors c’est bien cela? Plus qu’à les perçer 🙂

      Répondre
  • mai 22, 2019 à 7:25
    Permalink

    Salut Clément,

    Félicitations pour ce beau travail que tu as réalisé et merci pour ce partage d’expérience ! Cela peut être très utile à certains ! A commencer par moi qui souhaite faire évoluer ma pico de 35l (Polsinelli) en 100l, mais le coût de telles solutions me freinait.

    J’ai deux petites questions :
    – Concernant la pompe (1.6), est-ce que tu préconises un modèle en particulier ? Laquelle as-choisie ?
    – Est-ce que tu as mis en place un mélangeur pour l’empâtage (si oui de quel type ?) ?

    J’imagine que ces deux éléments non indispensables mais forts utiles font grimper un peu le budget (par exemple le mélangeur polsinelli est à 290€).

    Bonne journée !

    Répondre
    • mai 22, 2019 à 8:11
      Permalink

      Salut fabien!

      Merci! Si tu as du temps, tu peux faire de belles économies avec le genre d’astuces que j’essaie de partager 🙂

      Pour la pompe, pour des 100 Litres, la puissance n’est pas si importante que cela. Pour moi, l’essentiel c’est la connectique. Je suis parti sur du camlock 1/2 pouce. Du coup, j’ai cherché sur aliexpress des pompes avec un filetage 1/2″ pour que je puisse y brancher mes embouts camlock. On en trouve à moins de 10€ mais il ne faut pas négliger l’alimentation (maximum 5€ pour une alim 12v). Ca fait 15€ sans compter les embouts camlock. Ces pompes, je les ai fixées à ma boite de contrôle de la brasserie et les interrupteurs s’y trouvent. J’ai pris deux pompes pour la phase du rincage: une pompe envoie le mout filtré en cuve ébullition et l’autre pompe procède au rincage.

      Pour le mélangeur, j’ai utilisé un moteur de balai d’essui-glace, une tige et un mélangeur en inox. La cerise sur le gateau c’est le régulateur de vitesse de rotation car le moteur n’a que 1, 2 ou parfois 3 vitesses. J’avais deux vitesses mais aucune n’était à la vitesse optimale. Le mélangeur à dû me couter 30€ de moteur, 10€ de transfo (gros transfo), 5€ d’embout, 20€ de tige cylindrique et enfin une pale à +- 25€. Total: +- 90€ et on fixe le mélangeur sur le couvercle de cuve. Tu peux mettre deux mélangeurs si tu le souhaites. Je compte faire un particle/tuto vidéo sur cette partie là d’ici quelques semaines mais le temps me manque. Tu peux toujours me contacter si tu veux en savoir plus.

      En espérant t’avoir un peu fait avancer sur ta réflexion!

      Répondre
      • mai 22, 2019 à 3:15
        Permalink

        Merci pour ta réponse ! Pour la pompe j’avais la notion qu’il fallait prendre garde à sa capacité à supporter les liquides chauds (notamment pour la phase de transfert de la cuve d’ébullition au fermenteur).
        Concernant le mélangeur, c’est un bricolage intéressant et économique.
        Tout ceci demande tout de même des connaissances électriques que tu sembles avoir mais qui sont floues pour moi (transfo, alim…) il va falloir que je me penche sur ces notions.

        Tu posteras prochainement des photos de ta picobrasserie ?

        Répondre
        • mai 22, 2019 à 3:37
          Permalink

          Re,

          Pour les températures, il faut y regarder oui. personellement je fais un whirpool de 15 minutes avant le refroidissement alors je pense que le liquide est à 75/80° maximum en pompe. Le fait d’avoir une pompe inox est un plus mais ici je n’ai jamais eu de souci.
          Pour l’electronique il y a un condensé de ce qu’il faut savoir ici: Les bases de l’électronique nécéssaire pour construire sa brasserie. La pompe, il suffit de la brancher sur un transformateur (de PC par exemple). Le moteur a simplement besoin de 12 volts pour fonctionner. Donc on va utiliser un transfo il va transformer ton courant alternatif (prise murale +-220 volts) à du continu (ici du 12 volts). La seule chose à regarder c’est à la puissance (en Watt) que ton transformateur peut fournir au moteur de 12V. Si il n’est pas assez puissant, le moteur ne tournera pas ou tournera mal.
          Enfin, pour les photos, je suis en train de passer à du 5HL donc ca me prend pas mal de temps pour le moment et la pico est toujours dans le fond du garage (pas très sexy). Voici tout de même une image de la petite pico V1

          N’hésites pas à me revenir sur un sujet qui te bloque, j’en prendrai considération (comme tous les autres mails et commentaires) pour la direction que prend ce site!

          Répondre
          • mai 23, 2019 à 12:22
            Permalink

            Sympa la l’installation ! C’est marrant, tu remplis des canettes de Red Bull 😉
            Merci pour ces conseils, je vais réfléchir à tout ça. Je ne vais peut-être pas passer, dans un 1er temps, par 3 cuves en ligne avec la gestion de transfert par pompe et panneau électrique, mais conserver un escalier pour laisser la gravité faire son oeuvre de transfert (Cuve eau -> Cuve filtration -> Cuve ébullition).
            Je n’utiliserais un pompe couplée à un échangeur que pour le transfert de la cuve d’ébullition au fermenteur.
            Mais je dois mesurer et réfléchir à tout ça. En tout cas je vais continuer de te suivre avec intérêt !

          • mai 23, 2019 à 1:14
            Permalink

            Je savais que je n’aurais pas du prendre cette photo avec la canette 🙂
            Idealement, utilise un tuyau de la cuve de filtre à celle d’ébu pour éviter de faire couler le mout à l’air libre et donc éviter l’oxydation (même si à 80° ca ne peut mal, c’est un tout petit investissement).

            Bonne continuation dans le projet 😉

  • juin 28, 2019 à 5:12
    Permalink

    Bonjour vous avez quoi comme pompe pour le refroidissement du moult ??

    Répondre
    • juin 28, 2019 à 9:21
      Permalink

      Bonjour,

      La pompe 12V que j’utilise pour les transferts de cuves suffit. Même si la pompe ne va pas vite, le tout est de bien jauger le débit de l’eau pour refroidir à 25°.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *